Saint CHRYSANTE

Localiser la chapelle

Pardon : courant mai

Voici la plus petite chapelle du Cap Sizun, blottie dans la vallée de Kerscoulet, elle est isolée dans son écrin de verdure.

A l’origine, il n’existait que la fontaine « ar feunteun goz » (la vieille fontaine) dédiée selon la tradition à « Sant Crisen » venant vraisemblablement d’outre-manche. Par homophonie, il lui a été préféré le nom de Chrysante, saint romain.

Un toit sommaire protégeait la fontaine. Le recteur Gueguen indique à l’évêque, pieux mensonge, qu’il aurait existé une chapelle dans les temps anciens et obtient l’autorisation d’édifier une chapelle à St Chrysante en 1856 avec l’aide de la population. Elle est construite sur la fontaine qui renferme la statue du saint dont l’histoire locale a seulement retenu le nom. L’eau qui s’écoule dans un lavabo est réputée soigner les rhumatismes.

Inscriptions : GUEGUEN JN Rr – DAGORN Mre 1856 JN DANSE TR JN POULHASAN AD

Il y a quelques dizaines d’années, alors que l’on pouvait encore laisser les chapelles ouvertes, tout comme les portes des maisons, les enfants du village qui avaient pour mission de garder les vaches le jeudi confiaient cette tâche à St Chrysante et s’en allaient jouer. Jamais vache ne s’est sauvée !

A quelques mètres à l’est de la chapelle, une stèle armoricaine (âge de fer), avec sa cupule, indique l’entrée d’un champ. Il y en a une autre dans un champ à 300 m et une troisième à l’entrée de la route de Kerscoulet, à droite, au pied du deuxième poteau téléphonique.