Lexique

l’Ankou

L’ ankou est une représentation du serviteur de la mort (ici à St Tugen un squelette portant la faux)

Ste Anne la Palud

Chapelle de St Anne la Palud est située dans les dunes en bord de plage au fond de la baie de Douarnenez dans la commune de Plonevez Porzay (pays du Porzay).

Antependium

L’antependium est la partie avant de l’autel, le parement, ici en bois peint, qui orne le devant de l’autel.

Autel de confrérie

L’autel de confrérie est affecté au service et offices de la confrérie, ici celle du Rosaire. La confrérie est une association de laïcs qui s’engagent à pratiquer le culte du Rosaire (voir Rosaire ci-dessous).

Autel exécré

l’autel exécré perd sa qualité de sacré ; un autel cassé est exécré, le prêtre ne peut plus y célébrer l’Eucharistie.

Autel Isolé

L’ autel isolé (autel à la romaine) n’est pas adossé contre un mur ; dans le rite romain le maître-autel doit être isolé même s’il est adossé à un retable.

Autel-table

L’autel table est supporté par des colonnes ou des piliers ou encore des dalles posées sur leur champ.

Autel votif

L’autel votif n’est pas consacré on ne peut pas célébrer la messe sur ce type d’autel. Il ne sert qu’aux dévotions particulières au saint (prières, vénération des reliques). Pour y dire une messe, il faudrait un autel portatif.

Sainte BARBE

Sainte BARBE est une martyre fêtée le 4 décembre par les orthodoxes et les catholiques, Sainte Barbe (ou Barbara) fut suppliciée et décapitée par son père, Dioscore, qui fut immédiatement foudroyé et réduit en cendres. Sainte Barbe est invoquée pour une protection contre la foudre et le feu

Bataille de Lépante

La Bataille de Lépante ( 7 octobre 1571) se déroula , au large de Patras. Elle est l’une des plus grande bataille navale de l’histoire où s’affrontèrent la flotte ottomane et celle de la Sainte Ligue, formée sous l’égide de Pie V  et constituée d’escadres vénitiennes, espagnoles, de galères génoises, pontificales, maltaises et savoyardes.

Bien que supérieure en nombre, la flotte turque fut décimée. Elle perdit 200 vaisseaux et plus de 20 000 hommes. Cette défaite mis fin aux ambitions de l’empire ottoman sur l’Europe mais celui-ci conserva la maîtrise de la Méditerranée orientale, un an plus tard sa flotte était reconstituée.

Surnommé le « manchot de Lépante » où il perdit l’usage de sa main gauche, le soldat Cervantes abandonna la pratique des armes pour celle de la plume…

En 1571, le Pape Pie V institue comme fête de Notre-Dame du Rosaire le 7 octobre, déjà fête de la confrérie, en action de grâce pour la victoire de Lépante sur les Turcs considérée comme un miracle obtenu par la prière du Rosaire..

Blochet

Blochet : Courte pièce de charpente horizontale et saillante qui supporte un arbalétrier ou un chevron. A St Tugen des blochets sont sculptés.

Catafalque

Le catafalque est un meuble destiné à recevoir le cercueil du défunt et à représenter le souvenir des disparus durant les cérémonies des morts.

Chancel

le chancel (du latin cancelli, « treillis », « barrière », « balustrade ») est, dans l’architecture ecclésiastique, une clôture basse en bois, en pierre ou en métal. Il sépare la nef d’une église chrétienne, où sont réunis les fidèles, du chœur liturgique réservé au clergé (voir plan)

Ciborium

le Ciborium ou baldaquin, est un ouvrage parfois imposant, destiné à mettre en valeur un autel. Il repose sur des colonnes. Le nom fait référence au ciboire qui contient les hosties.

Saint Corentin

Saint Corentin est donné pour être le premier évêque de Quimper au Vème siècle, ami de Saint Primel, il est l’un des sept saints fondateurs de la Bretagne . Dans la légende de la ville d’Ys, Saint Corentin sauva le roi Gradlon de la furie des flots qui l’engloutirent la ville à jamais.

Culots de poinçons

Le culot de poinçon ou plus exactement about de poinçon est une pièce de charpente verticale, elle relie le faitage à une ferme. L’ensemble de ces assemblages supporte le toit. La partie inférieure du poinçon est volontairement laissée apparente, comme pour les pendentifs elle est sculptée ou peinte.

Cupule

Une cupule est une cavité en forme de petite coupe. Ici la cupule est taillée dans la pierre

Eglise tréviale

L’église tréviale est en Bretagne une église qui dessert une sous-partie du territoire d’une paroisse ; La trève reste sous l’autorité du recteur de la paroisse mais a son propre desservant, ses registres de baptême, mariage, décès, et son propre conseil de fabrique qui gère ses biens.

Enclos paroissial

l’enclos paroissial est un espace sacré et un ensemble architectural caractéristique de l’architecture religieuse rurale de la Basse-Bretagne. Du milieu du XVI e siècle jusqu’à la fin du XVIIe, nombre d’enclos paroissiaux sont des chantiers permanents. Eglise et sacristie, entrée monumentale (porte triomphale), ossuaire, calvaire et cimetière sont financés par la générosité des paroissiens animés par la foi et l’esprit d’émulation. L’enclos paroissial de Saint Tugen est tracé dans le cadastre napoléonien.. (voir enclos St Tugen)

Engoulant

Engoulant, engouloir ou rageur sont des têtes maléfiques, sculptées à même l’entrait, elles semblent le dévorer. A moins que ce soit l’inverse, le pouvoir maléfique de ces engoulants seraient neutralisés par les entraits?

Enfeu

L’enfeu est un tombeau

Entrait

L’entrait, contrairement à la poutre, ne supporte pas de plancher. Ici, à Saint Tugen, des engoulants sont sculptés dans les extrémités d’entraits dont quelques uns ont une bague en leur milieu.

Dalle tumulaire

La dalle tumulaire est une pierre tombale (voir plan)).

Grand maître de PLOUGASTEL

le grand maître de Plougastel était un sculpteur prolifique de la fin du XVI ème au début du XVII ème siècle. On lui doit le calvaire de PLOUGASTEL DAOULAS. (cf Sculpteurs sur pierres de Basse-Bretagne – Emmanuelle Le Seac’h PUR 2014)

Hanvec et Irvillac

Hanvec et Irvillac sont deux communes du Finistère, située à l’est de la rade de Brest dans le pays de Landerneau-Daoulas. Selon la Vie des Saints d’Albert Le Grand (1637), Saint Tugen , fils du Seigneur de Cornouaille Arastagn, serait né au château de Kerraouré entre Hanvec et Irvillac.

Kersanton (pierre de)

La pierre de Kersanton (Loperhet – Finistère), appelée également kersantite, cette pierre porte le nom de son village d’exploitation initial. Ce n’est pas un granit mais une roche volcanique filionienne. Sous la pression le magma s’est infiltré dans les failles de la roche. Usée par l’érosion, la roche a disparu en laissant à la surface de la terre les filons de kersantite.  Tendre, à l’extraction, cette pierre durcie au contact de l’air, défiant ainsi les siècles sans altération notable. La pierre de Kersanton était très utilisée dans la statuaire religieuse

litre funéraire

La litre funéraire est une bande noire peinte ou en tissu, placée en hauteur sur les murs extérieurs ou intérieurs de l’église avec les armoiries du défunt. Le droit de litre faisait partie des privilèges seigneuriaux. De nature provisoire, peu de litres ont subsisté.

Mandorle

Une mandorle est une forme ovale dans laquelle l’artiste inscrit une figure sacrée, le Christ, la Vierge, un Saint, symbolisant son rayonnement.

Ossuaire

Un ossuaire est un édifice en pierre généralement situé au sud-ouest de l’église. On y dépose les os des défunts une fois qu’ils ont  été déterrés de l’église. (voir emplacement ossuaire de St Tugen)

Pampres

Les pampres sont un motif ornemental (en sculpture, peinture, gravure) représentant une branche de vigne avec ses feuilles et ses grappes. Ils symbolisent la connaissance dont le rôle est d’enlever les barrières mentales empêchant la réception du spirituel.

Pardon

Les pardons sont une tradition religieuse ancestrale qui trouve aujourd’hui un regain grâce au rôle de nombreuses associations. Avant tout la Fête du Saint patron, avec offices religieux, procession, cantique local, le pardon présente un caractère social et identitaire clairement manifesté, comme le prouvent les fêtes populaires qui les accompagnent : repas du pardon, fêtes foraines, danses bretonnes viennent mêler le profane au sacré. Traditions vivantes mêlant folklore et sacralité, les pardons sont donc bien une racine de l’identité bretonne (Cf. : Eglise catholique de France)

Pendentifs

Le pendentif est la partie visible sculptée et peinte d’un moise, pièce de charpente qui sert à l’assemblage d’autres pièces de charpente.

Placitre

Le placitre est l’espace entourant une église ou une chapelle, il est délimité par le mur d’enceinte de l’enclos paroissial. (voir placître de St Tugen)

Primelin

Primelin, commune du Cap-Sizun, située à la pointe Ouest de la Cornouaille en Finistère, est riche d’un patrimoine naturel et bâti. Notre commune fait partie du Grand Site de France Pointe du Raz en Cap-Sizun.

Retable

Le retable est la partie verticale décorée, sculptée, peinte qui surmonte l’arrière d’un autel.

Rosaire

Le rosaire (le nom) a pour origine la couronne de rose qui parfois pare la vierge Marie. C’est à saint Dominique (1170-1221) que remonte l’exercice de piété appelé Rosaire. Le Rosaire consiste à réciter trois (ou quatre) chapelets – série de prières – en méditant les évènements – appelés « mystères » -vécus par Marie. Les mots rosaire et chapelet désignent aussi l’objet dont les grains sont utilisés pour compter les prières .

La pratique du Rosaire a été très populaire. Elle a été répandue par les Dominicains dont Alain de la Roche né à Sizun (29) qui établit la 1ère confrérie en 1470.C’est encore un dominicain, le pape Pie V, qui, à la suite de la bataille de Lépante (1571), introduisit dans le calendrier liturgique, à la date du 7 octobre, la fête de Notre-Dame du Rosaire.

Rinceaux

Le rinceau est motif ornemental en forme de branches recourbées munie de feuilles. C’est un rameau stylisé en arabesques.

Sablières

La sablière est une poutre posée à l’horizontale sur le mur. les Sablières supportent le toit et reposent sur un lit de sable leur permettant de glisser lentement pour trouver leur place définitive.

Stalles

Les stalles sont des sièges de bois généralement réservés au clergé et situés dans le cancel (voir plan).

Saint thaumaturge

Le titre de thaumaturge est donné à celui qui guérit de manière miraculeuse. St Tugen fait partie des saints guérisseurs de Bretagne.

Saint Thois

Saint Thois est une commune du Finistère en pays Dardoup, canton de Briec arrondissement de Chateaulin.

En fin de vie, Saint Primel y vécu dans son ermitage où Saint Corentin venait lui rendre visite.

Transept

le Transept : partie de l’Eglise qui forme les bras du plan en forme de croix. On y trouve des chapelles : transept nord, transept sud (voir les transepts de St Tugen).

Tabernacle

Tabernacle : Petite armoire qui occupe le milieu de l’autel d’une église et contient le ciboire, vase contenant les osties consacrées.

Tympan (de porche)

Le tympan est la partie supérieure extérieure d’un porche située à l’aplomb de l’arche.